JavaScript semble être désactivé dans votre navigateur.

Vous devez avoir JavaScript activé dans votre navigateur pour utiliser les fonctionnalités de ce site. Cliquez ici pour savoir comment activer JavaScript dans votre navigateur.

NOUVEAU SITE           Configuration responsive        Affichable sur mobile, tablette et PC


Téléphone 04 66 88 35 38

De 9h à 12 et 14h à 17h,sauf le samedi et dimanche

Bureau fermé
c
Ici vos éléments d'informations
Textes ou images
Briconohain2

Aujourd’hui saint(e) :
Zita
Béziers 34 H
 

Mort d'un enfant à Béziers : la mère et son compagnon écroués

 
La mère d'un garçon de 30 mois et son compagnon ont été mis en examen ce vendredi pour «coups mortels ayant entraîné la mort d'un mineur de moins de quinze ans». Le décès de l'enfant, survenu mercredi à Béziers (Hérault), pourrait en effet être lié à une série de violences dont il a fait l'objet. Le couple, qui a été écroué, elle à la maison d'arrêt de Perpignan (Pyrénées-Orientales), lui à Béziers, risque 30 ans de prison. Pour le médecin légiste, la mort de l'enfant peut être due à une cause neurologique consécutive aux nombreux coups portés à la tête ou à une suffocation provoquée. L'autopsie pratiquée ce vendredi matin fait en effet état d'une «multiplicité de coups» sur le corps du jeune garçon, a déclaré le procureur à Béziers, Henri Bec : fracture du crâne, hémorragie méningée, morsure humaine, brûlures pouvant correspondre à la projection de liquide, hémorragie au cou lié potentiellement à un étouffement.
 
Ils parlent d'excès d'affection et se rejettent la responsabilité La mère, âgée de 26 ans et employée d'une grande surface, avait été placée en garde à vue jeudi. Son compagnon, âgé de 27 ans et qui n'est pas le père, avait tout d'abord pris la fuite, avant d'être interpellé et lui aussi mis sous les verrous. Lors de leur interrogatoire, ils ont tous deux expliqué que les traces de coups provenaient d'un excès d'affection, tout en se rejetant l'un l'autre la responsabilité. Lorsque les secours sont arrivés à leur domicile mercredi, les deux adultes étaient présents. L'homme a expliqué qu'il se trouvait seul avec l'enfant lorsque ce dernier s'est trouvé mal. Il aurait alors appelé la mère sur son lieu de travail pour qu'elle le rejoigne d'urgence. C'est elle qui, revenue à leur domicile, a alerté les pompiers. La mère était inconnue de la justice. Son compagnon, qui portait un bracelet électronique, était connu pour des faits de vol, mais pas de violence.
   

    0 articles.

Départements
Recherche rapide
Partager un article
Partager par courriel
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Cartes acceptées
QRcode des sites internet


Lien QRcode www.mariagegris.fr pour smartphone